EM HABANIM SEME'HAH

COMME UNE MÈRE ATTEND SES ENFANTS בס״ד

header photo

Vos commentaires sur le livre

Cours hebdomadaire du Rav Shélomo Zini, Paris 75008

Cours hebdomadaire du Rav Shélomo Zini, qui a lieu tous les lundis de 20:00 à 21:30, dont l’étude régulière porte sur l'ouvrage exceptionnel du Rav Shlomo Teichtal Zatsa"L, "Em HaBanim Sémé'ha" (Comme une Mère attend ses enfants ).

Contact : Rav Shélomo ZINI 06 21 66 90 75

AIOF / Beth Hamidrach «Kiryath ‘Hana David» 
218 -220 rue du Faubourg Saint Honoré 75008 PARIS Tél : 01 45 61 20 25

blog post

cher schlomoh, j'attendais d'avoir fini de lire quelques dizaines de pages pour ton dire tout mon bonheur et surtout mon admiration que j'éprouve a la lecture du em habanim. Comme je connais de pres les difficultes de la traduction en particulier de textes ecrits dans la safa des talmidey hakhamim, je ne peux qu'admirer avec quelle maitrise tu as reussi a en faire un livre dont la lecture en francais est heureuse en evitant tous les pieges dus a l'enorme erudition de l'auteur et a la forme du livre. La traduction du titre deja est un exploit et donne bien l'idee de la suite. kol hakavod! et merci...

Elie

Raphael Aouate, Traducteur

Je conseille à tous ceux qui me lisent de se procurer l'excellent ouvrage sorti récemment, superbement traduit par mon ami Schlomoh Brodowicz : EM HABANIM SEMEHA, dont la sortie en français est un véritable événement dans le genre.
Encore une fois, ce travail est remarquable car il a su rendre accessible et claire une somme monumentale et magnifique écrite par le Rav Taichtel zal, pendant la seconde guerre mondiale, dans laquelle cet immense érudit développe le sujet du retour à la terre d'Israël, l'amour de notre terre, l'amour de notre peuple et de notre Torah. Pour un Rabbin orthodoxe convaincu dans un premier temps du contraire mais qui a revu ensuite sa position à la lumière (ou l'obscurité plutôt) de la Shoah qu'il a vécue dans sa propre chair, ce livre est indispensable : que l'on soit sioniste ou pas, que l'on envisage ou pas de venir vivre ici, ce livre n'en reste pas moins incontournable ...
Je dois préciser qu'il n'est pas dans mon habitude de faire "de la pub" pour un livre, quand bien même serait-il en rapport avec un ami ... 

blog post

Merci cher Schlomoh pour ce magnifique cadeau..
ce livre est un bonheur de l' ame ..il a éclairé mon Shabbat
merci a ton epouse pour tout le derangement

Judith.

Raphael Aouate, Traducteur

EM HABANIM SEMEHA

Il y a d’abord l’idée : folle et géniale, comme c’est souvent le cas pour des projets de cette ambition : traduire en français la SOMME, le monument de la littérature juive à la gloire du sionisme, ou plutôt à la gloire de l’amour de la terre d’Israël.

Car résumer ce chef-d’œuvre à un ouvrage sioniste serait certes
proche de la vérité mais oh combien réducteur.

Cet ouvrage est une lettre d’amour, de foi et de fidélité à la tradition juive, à la terre d’Israël et à notre histoire, avec sa grande Hache …

Inouï : mon ami Schlomoh Brodowicz, déjà connu et réputé pour la qualité de ses travaux tant en matière de traduction que pour son talent d’écriture a osé s’attaquer à cette montagne ... 
Alors, au plan personnel, je dois souligner le courage de notre ami : en tant que traducteur, il fallait une bonne dose d’inconscience, de folie pour se mesurer à ce géant de la littérature. Mais ce dont a fait preuve le traducteur, c’est d’une sainte folie, au sens talmudique du
terme qui oppose à la folie vaine et stupide une autre sorte de folie, liée à la sainteté et à au bien.
Vola de quoi il s‘agit avec la sortie de EM HABANIM SEMEHA.

Sort enfin pour un large public cet ouvrage crucial du Rav Teichtal, immense rabbin et érudit, d’abord opposé au sionisme puis fervent défenseur des thèses d’un retour en terre sainte, appuyé par les textes de la tradition juive et à la lumière, ou de l’obscurité, de la tourmente de la Shoah.

Cet ouvrage est essentiel pour qui souhaite mieux comprendre cette question profonde et si controversée du retour à la terre d‘Israël. Car au-delà des clivages et des divergences, cet ouvrage est avant tout un fabuleux livre de Torah que toute personne peut consulter pour mieux comprendre le sens de l’amour de notre terre, l’amour de notre peuple et l’amour de la Torah.

Le Rav Teichtal continue, bien longtemps après sa disparition tragique à la fin de la guerre, à entretenir une flamme dont notre peuple a besoin, tant pour se réchauffer que pour s’éclairer, en attendant la rédemption finale, avec l’aide de Dieu.

Je tiens à féliciter le traducteur pour son travail exceptionnel et admirable, tant sur le fond - pour la justesse et la précision de son travail de traduction que pour la qualité du style littéraire, que pour la forme : ce livre est magnifiquement présenté, agréable et clair.

Un travail à la mesure du texte original : quel bel hommage à son auteur et à son projet …

Raphael Aouate, 
traducteur.

blog post

J'ai reçu le livre! Hâte de le lire. Merci. Livraison en Samarie au top!

Helene. 
 
Aucun texte alternatif disponible.

blog post

Grand moment d'émotion..
Une pensée pour mon grand-père Rav Haim Teichtal Zatsal qui a tout fait pour arriver à ce moment-là mais hélas nous a quitté avant..
Bravo Schlomoh Brodowicz pour cet excellent travail.. 
Vous avez eu toute la confiance de mon grand-père, il savait Pourquoi..
ברוך שהחיינו

 

blog post

Et pour répondre plus précisément à votre question d’hier : Je le connais ; en effet c’est un classique que je n’ai jamais pris la peine d’étudier. La sortie du livre de Chlomoh BRODOWICZ en était l’occasion.

Jean-Luc.

Article de Schlomoh Brodowicz dans le Petit Hebdo p42

blog post

Absolument à lire, c'est un ouvrage incontournable pour saisir la direction à prendre après la Shoah

Yehonathan

 

blog post

Chere Sandrine, tu as compris que ce livre est un Grand livre de Torah ou l'on peut puiser des enseignement tres importants sur des sujets qui touchent directement le Peuple Juif et des sujets d'actualité. Le plus etonnant c'est qu'il a ete ecrit en 1943 en pleine fournaise et c'est rare de lire ce qu'il ecrit de l'interieur, ce qu'a vecu ce Ga'on et sa vision prophetique sur ce que sera le visage de Eretz Israel plus tard si le monde religieux et les juifs tout simplement se detournent de leur vraie mere.....

blog post

J ai reçu le mien, il est impressionnant! Vous aussi vous vous demandiez comment ne pas envisager l amour d Israel et le sionisme comme une partie integrante de la Torah? Vous aussi vous vous demandiez comment la Shoah a pu donner niassance a L'Etat d Israel? Comment sont nes les mouvements liberaux et sous quelle influence? Ce livre regorge d informations, de references, de reflexions....Chaque page serait a relire plusieurs fois ..... Je le recommande vivement !

Sandrine

 

blog post

" La lecture de Em Habanim Semé’hah est à la fois un privilège et un défi. Cet ouvrage est à la fois un monument d’érudition de la Torah, un hymne à l’amour d’Erets Israël, à l’amour du prochain et à l’unité du peuple juif. 
L’ouvrage se conclut sur une ardente exhortation de l’auteur adressée à ses frères, à s’unir, à bannir la dissension, et à fuir ceux qui la suscitent, car la survie du peuple juif, son invulnérabilité, la paix, l’exaucement de ses prières, les bénédictions divines et la rédemption tant attendue sont gagés sur l’amour, la fraternité et la paix entre les cœurs. " 
                                                                                                                                       Schlomoh Brodowicz.

Anonyme

Quelques années après l'expulsion des Juifs du Goush Katif, j'ai rencontré une femme extraordinaire qui y a vécu pendant dix ans et a vécu les affres du déracinement. Elle m'a raconté son histoire et fait partager les mille et une anecdotes drôles, tragiques ou merveilleuses qui ont émaillé ces dures années. Voici l'une d'entre elles qui s'est passée peu de temps avant que le le Likoud ne soit invité à voter sur la résolution du Premier ministre Ariel Sharon de se séparer d'une partie d'Eretz Israël : 
""Le Rav Kaminetzki nous rapporte un fait qui s’est passé dans la semaine et qui nous insuffle le courage et la force de continuer et d’aller de l’avant. Au début de l’année, un des Rabbanim de notre région, le Rav Arama de Netzer Hazarim a été tué d’une balle sur la route. Ce fut un drame pour tous les habitants du Goush Katif et plus particulièrement pour la communauté dont il était le rabbin et le chef spirituel, là où il vivait, priait et enseignait. Ses fidèles avaient l’habitude chaque semaine d’étudier avec lui le Em Habanim sme’ha du Rav Issachar Shlomo Teichtal, Hélas, depuis qu’il a été tué, l’étude a cessé. Or voilà que cette semaine précisément, quelques jours avant le vote sur le Goush au Likoud, les habitants de Netzer Hazarim reçoivent la visite d’un Rav venu leur apporter un peu de réconfort et leur dispenser un Chiour . Celui-ci leur demande s’ils ont une préférence pour le sujet à étudier. Ils lui répondent : ''Écoute, nous avions l’habitude d’étudier avec le Rav Arama le livre Em Habanim Sme’ha. Si cela ne t’ennuie pas, on pourrait continuer là où on s’était arrêté avec lui?''. Le Rav ouvre donc le livre à la page où ils avaient dû, par la force des événements, interrompre leur étude. Et voici ce sur quoi ils tombent : la faute des Meraglim . Le Rav Issachar Shlomo Teichtal explique à ce propos : "Lorsque les explorateurs sont revenus en disant du mal d’Eretz Israël, ils allaient de tente en tente, de porte en porte pour convaincre les Bnei Israël de ne pas rentrer dans le pays de Canaan qu’ils devaient conquérir. Viendra un temps, écrit le Rav, où, pour faire le tikoun de la faute des Meraglim, nous ferons du porte à porte pour expliquer aux Juifs l’importance d’habiter en Eretz Israël". Coïncidence extraordinaire ? Effet du hasard ? Ou simplement message venu du Ciel ? Nous aussi, pour tenter de gagner le Am Israël à notre cause, nous avons décidé de nous mettre en route et d'aller frapper de porte à porte... hélas, ce fut en vain". 
Depuis je n'ai cessé de chercher des infos sur le Rav Teichtl et c'est à ce moment-là que le Rav Brodowisz a annoncé qu'il s'attelait à la traduction de Em Habanim Sme'ha, livre dont je n'avais jamais entendu parler jusque-là. Imaginez avec quelle impatience j'ai attendu sa parution et avec fébrilité aujourd'hui j'attends de pouvoir le lire..

blog post

Chalom ouvrakha et kol Hakavod au Rav Schlomoh Brodowicz pour cet ouvrage de référence que nous avons enseigné en notre Beth Hamidrach sur l'original hébreu. 

Bivrakha, 
Shélomo 

blog post

Bonjour
 
Cest moi qui vous remercie.
J'ai toujours voulu "comprendre" ce livre, j'ai juste lu quelques passages en hébreu mais jamais eu le courage de le lire en entier...

Vraiment un grand MERCI pour cette magnifique initiative et j'imagine cet excellent travail (connaissant les autres travaux de votre mari !)
Kol Touv

 iPhone Yossi

blog post

Chalom, 
 
je suis tres heureux que la traduction du livre Hem Habanim soit enfin arrivée 
je vis à TLV et je voudrai commander 3 livres svp 
comment dois je faire ? 
 
Kol touv 
Olivier