EM HABANIM SEME'HAH

COMME UNE MÈRE ATTEND SES ENFANTS בס״ד

header photo

Anonyme

Quelques années après l'expulsion des Juifs du Goush Katif, j'ai rencontré une femme extraordinaire qui y a vécu pendant dix ans et a vécu les affres du déracinement. Elle m'a raconté son histoire et fait partager les mille et une anecdotes drôles, tragiques ou merveilleuses qui ont émaillé ces dures années. Voici l'une d'entre elles qui s'est passée peu de temps avant que le le Likoud ne soit invité à voter sur la résolution du Premier ministre Ariel Sharon de se séparer d'une partie d'Eretz Israël : 
""Le Rav Kaminetzki nous rapporte un fait qui s’est passé dans la semaine et qui nous insuffle le courage et la force de continuer et d’aller de l’avant. Au début de l’année, un des Rabbanim de notre région, le Rav Arama de Netzer Hazarim a été tué d’une balle sur la route. Ce fut un drame pour tous les habitants du Goush Katif et plus particulièrement pour la communauté dont il était le rabbin et le chef spirituel, là où il vivait, priait et enseignait. Ses fidèles avaient l’habitude chaque semaine d’étudier avec lui le Em Habanim sme’ha du Rav Issachar Shlomo Teichtal, Hélas, depuis qu’il a été tué, l’étude a cessé. Or voilà que cette semaine précisément, quelques jours avant le vote sur le Goush au Likoud, les habitants de Netzer Hazarim reçoivent la visite d’un Rav venu leur apporter un peu de réconfort et leur dispenser un Chiour . Celui-ci leur demande s’ils ont une préférence pour le sujet à étudier. Ils lui répondent : ''Écoute, nous avions l’habitude d’étudier avec le Rav Arama le livre Em Habanim Sme’ha. Si cela ne t’ennuie pas, on pourrait continuer là où on s’était arrêté avec lui?''. Le Rav ouvre donc le livre à la page où ils avaient dû, par la force des événements, interrompre leur étude. Et voici ce sur quoi ils tombent : la faute des Meraglim . Le Rav Issachar Shlomo Teichtal explique à ce propos : "Lorsque les explorateurs sont revenus en disant du mal d’Eretz Israël, ils allaient de tente en tente, de porte en porte pour convaincre les Bnei Israël de ne pas rentrer dans le pays de Canaan qu’ils devaient conquérir. Viendra un temps, écrit le Rav, où, pour faire le tikoun de la faute des Meraglim, nous ferons du porte à porte pour expliquer aux Juifs l’importance d’habiter en Eretz Israël". Coïncidence extraordinaire ? Effet du hasard ? Ou simplement message venu du Ciel ? Nous aussi, pour tenter de gagner le Am Israël à notre cause, nous avons décidé de nous mettre en route et d'aller frapper de porte à porte... hélas, ce fut en vain". 
Depuis je n'ai cessé de chercher des infos sur le Rav Teichtl et c'est à ce moment-là que le Rav Brodowisz a annoncé qu'il s'attelait à la traduction de Em Habanim Sme'ha, livre dont je n'avais jamais entendu parler jusque-là. Imaginez avec quelle impatience j'ai attendu sa parution et avec fébrilité aujourd'hui j'attends de pouvoir le lire..

Go Back

Comment

Visiteurs

43579

En un click !

    Commandez Ici

EM HABANIM SEME'HAH